LOSS

Share Button

LOSS

« À tout moment sur le point de tomber, nous cherchons la survie dans le déséquilibre ; le sens dans un monde de non-sens ; une raison pour transformer toute défaite en un rythme cohrent malgré tout…  »
Saisis dans la projection d’un immense paysage blanc où tout signe du temps est effacé, Lisa Da Boit et Giovanni Scarcella dansent Loss, la perte… de notre présence sur terre, de notre nécessité d’exister au sein d’une nature et d’une histoire qui nous dépassent. Egarés, hallucinés, ils tentent de se maintenir sur des lignes de faille, de chercher dans l’espace ou chez l’autre des points d’accroche, d’appui, de repos, avec une énergie vitale qui génère une chorégraphie poignante, et nous plonge dans une ambiance quasi cinématographique.
« La frontière entre les disciplines se brouille, la dominante dansée de la forme se faisant rapidement rejoindre par les recherches picturales du réalisateur et photographe Vincent Pinckaers et par la création musicale d’Eric Ronsse; Loss naît de cette volonté de traiter ces formes sans hiérarchie préalable, épousant l’aspect d’un requiem où la musique ne s’arrête jamais, où les images décrivent un paysage fantasmé et où les corps dansant n’est plus porté par la volonté. »
CLAIRE COUNILH pour mouvement.net

 

 

 

Concept, interprétation, chorégraphie : Lisa Da Boit, Giovanni Scarcella
Musique : Eric Ronsse
Image : Vincent Pinckaers
Costumes : Julia Didier
Scénographie : Yoris van den Houte
Assistante à la dramaturgie : Odile Vastenwinckel
Oeil extérieur : Céline Curvers

Production Cie Giolisu, Blancasa production
Coproduction Les Brigittines, le CCN de Rillieux-la-Pape/ Maguy Marin dans le cadre de l’accueil studio (Lyon).
Avec le soutien de L’L – Lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création, Théâtre Marni, de Pianofabriek – kunstenwerkplaats, SACD.
Avec l’aide du Ministère de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, Service de la danse.

 

Enregistrer