Ferocia

Ferocia est la couleur de la rage, de la perte, du désespoir. Ferocia galope au rythme irrégulier d’une respiration affolée. Ferocia est l’incohérence des émotions contradictoires. Ferocia dresse un tableau mobile et intense de notre monde, traversé par une cruauté abyssale.

Ferocia se nourrit de la révolte des partisans à la fin de la deuxième guerre mondiale. Du choix qui s’imposait à cette époque : se rebeller face au fascisme, ou laisser « faire ». L’engagement politique était une question de survie, une question de santé mentale.

Ferocia s’inspire de l’œuvre de Bill Viola, de la poésie d’Alda Merini, de la chanson «Bella Ciao», chantée par les mères italiennes en guise de berceuse. Ferocia s’inspire du film 11’09’’01 – September 11 d’Alejandro González Iñárritu, pour le travail sur les effets de sons et des lumières.

 

 

PresseLe Soir 05/06/2018    Lisa Da Boit – Focus 31/05/2018

Conception : Lisa Da Boit, Céline Curvers
Ecriture chorégraphique et interprétation : Lisa Da Boit
Mise en scène : Céline Curvers
Musique : Thomas Barrière
Lumières : Laurence Halloy
Costumes : Julia Didier
Scénographie : Yoris Van Den Houte
Aide à la Diffusion: Colline Etienne

Produit par Giolisu
Coproductions: Théâtre de la Vie et Les Brigittines.
Avec l’aide du Théâtre des Doms, du Phare – Centre chorégraphique national du Havre, l’asbl Centre Lorca, le Théâtre Marni.
Projet réalisé avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles – service de la Danse.